top of page
  • Photo du rédacteurChloé

Une expo pensée comme une pause et une rêverie

Dernière mise à jour : 29 déc. 2023

C'est au MAÏF Social Club jusqu'au 24 février. Une expo sur le temps, à faire en famille avec un super livret jeu. On a beaucoup aimé. Je vous raconte.



En 2 mots ⏳


Cette expo "Le temps qui passe" s’intéresse aux paradoxes du temps à vivre, à l’absurdité de nos rythmes frénétiques et aux vertus de la lenteur, via le travail de douze artistes.



Partie 1 - Alors on danse ✨


Cette partie se demande comment on investit le temps présent.


Parfois il est important de ne rien faire. Julie Haumont illustre cet ‘ennui’ bienfaisant avec ses autoportraits en céramique.






A chaque œuvre est associé un texte philosophique, sociologique.

J’ai beaucoup aimé celui-ci.















La Partie 2 "La complainte du progrès" questionne sur le fait de toujours en vouloir plus...


... et si l’on gagne vraiment quoique ce soit à ce dépêcher.

Les Chindogus de Kenji Kawakami sont des objets absurdes supposés permettre d’être plus efficace.

Les personnages de Daniel Firman, submergés par un amas d’objets, dénoncent la surproduction et la surconsommation.



La partie 3 " C'est comment qu'on freine ?" se demande comment on peut ralentir.


Cette installation de Lyes Hammadouche trace le cercle de notre présence si l’on reste immobile devant elle.

Enfin, Duy Anh Nhan Duc, dans cette empreinte, mêle la délicatesse des aigrettes de pissenlits à l’empreinte de la pollution.





Nota bene 🎁

Allez-y en famille ! Il y a un super livret-jeu, des visites famille et des visites pour les tout-petits (2-5 ans).

L'entrée est libre et gratuite !





MAIF Social Club

37 rue de Turenne

Vous avez jusqu’au 24 février 2024









Comments


bottom of page